MUKALA NSENGU TSHIBANGU André *

Corrélations entre le poids et la durée de la carrière, le nombre de matchs, la cote pugilistique et l'année de naissance des boxeurs professionnels DR-congolais à la retraite.

Dans le top 100 des boxeurs professionnels masculins de la République démocratique du Congo a pris sa retraite le 8 mars 2010, appartenant aux divisions des poids lourds légers, des poids cruiser et des poids lourds favorise peut-être la carrière des boxeurs en ce qui concerne la dureté de leur travail pugiliste, et favorise vraiment la durée de carrière des boxeurs, le nombre des matchs disputés et divers types de victoires, en comparaison avec d'autres boxeurs de division de poids. L'existence éventuelle d'une situation d'insuffisance pondérale permanente pourrait conforter le fait que la présence de boxeurs est plus perceptible dans les divisions plus légères que les poids lourds légers, les croiseurs et les poids lourds. Les points médians de division de poids sont liés d'abord par de fortes corrélations avec l'appartenance des boxeurs à leurs divisions de poids respectives, la durée de carrière des boxeurs, le nombre total de matchs disputés par les boxeurs; ainsi qu'avec les années de naissance boxer; et deuxièmement par une corrélation pratiquement inexistante avec les évaluations pugilistiques par ordre décroissant de BoxRec.com. L'absence de corrélation entre les points médians de la division du poids et les évaluations pugilistiques suggère la possibilité de contourner la situation d'insuffisance pondérale afin d'améliorer les évaluations pugilistiques. Pour cela, des recommandations ont été formulées pour les différents acteurs de la pratique de la boxe (recruteurs, entraîneurs, sélectionneurs de compétitions, managers, promoteurs et boxeurs). L'année de naissance ayant une incidence sur le poids moyen des boxeurs, la validité des conclusions tirées de la présente étude devrait être examinée chaque année en vue d'éventuelles modifications nécessaires. L'absence de corrélation entre les points médians de la division du poids et les évaluations pugilistiques suggère la possibilité de contourner la situation d'insuffisance pondérale afin d'améliorer les évaluations pugilistiques. Pour cela, des recommandations ont été formulées pour les différents acteurs de la pratique de la boxe (recruteurs, entraîneurs, sélectionneurs de compétitions, managers, promoteurs et boxeurs). L'année de naissance ayant une incidence sur le poids moyen des boxeurs, la validité des conclusions tirées de la présente étude devrait être examinée chaque année en vue d'éventuelles modifications nécessaires. L'absence de corrélation entre les points médians de la division du poids et les évaluations pugilistiques suggère la possibilité de contourner la situation d'insuffisance pondérale afin d'améliorer les évaluations pugilistiques. Pour cela, des recommandations ont été formulées pour les différents acteurs de la pratique de la boxe (recruteurs, entraîneurs, sélectionneurs de compétitions, managers, promoteurs et boxeurs). L'année de naissance ayant une incidence sur le poids moyen des boxeurs, la validité des conclusions tirées de la présente étude devrait être examinée chaque année en vue d'éventuelles modifications nécessaires.Télécharger l'article