KABAMBA MUTANGILAYI Martin 1 , MATA NGABALA Honoré 1 , BINTI FATAKI Ketia 1 , ELONGI MOYENE Jean-Pierre 1,2, MULAJI KYELA Crispin 1 , TUAKUILA KABENGELE Joël 1,3 *

L'arsenic (As), le cadmium (Cd) et le plomb (Pb) sont omniprésents et font partie des éléments toxiques les plus courants liés à la population de Kinshasa est exposée. Mais les sources exactes de cette exposition ne sont pas claires et / ou peu connues. Cette étude visait à rechercher les sources possibles d'exposition à ces éléments toxiques dans la population de Kinshasa. Au total, 25 échantillons de boisson et 100 échantillons de sol ont été prélevés dans les 4 sites d'échantillonnage. Les concentrations de 3 éléments ont été déterminées par spectrométrie de masse à plasma inductif (ICP-MS). Un contrôle minutieux a été appliqué lors de la collecte, de la manipulation et des analyses des échantillons pour éviter toute contamination.Globalement, les résultats présentent que la boisson et le sol ne sont pas des sources significatives d'exposition à l'As, au Cd et au Pb dans la population de Kinshasa. Ces nouvelles données serviront les décideurs et / ou les professionnels de la santé et les recherches futures. L'accent doit être déplacé pour comprendre les différentes sources d'émissions d'As, Cd et Pb dans l'air ambiant (faible qualité du carburant, trafic encombré; combustion du bois, du charbon de bois, des cultures, des huiles résiduelles et des résidus de déchets pour le chauffage et la cuisson dans des feux ouverts, etc.) et contrôlés les contributions des sources alimentaires (légumes, poisson, viande, etc.) aux concentrations urinaires ou sanguines d'As, Cd et Pb dans la population de Kinshasa. Téléchargé l'article